Les chefs de la sécurité de la région est-africaine sont actuellement réunis en Ouganda pour planifier un exercice militaire conjoint visant à renforcer l’interopérabilité des forces régionales.

Les chefs de la sécurité de la région est-africaine sont actuellement réunis en Ouganda pour planifier un exercice militaire conjoint visant à renforcer l’interopérabilité des forces régionales.

Les directeurs de prison et des commandants de la police et de l’armée en provenance de l’Ouganda, du Rwanda, du Burundi, du Kenya, de la Tanzanie et du Soudan du Sud participent à la réunion d’une durée de six jours, selon le communiqué publié mardi par l’armée ougandaise.

L’exercice, dénommé Exercice de poste de commandement (EPC), se tiendra plus tard dans l’année. D’après le communiqué, il permettra de renforcer l’interopérabilité et les capacités des forces est-africaines et des agences partenaires pour gérer les défis sécuritaires de la région de manière unifiée.

Le document ajoute que la région fait face à des défis sécuritaires et des catastrophes naturelles auxquels il faut répondre par “des efforts concertés de la part des forces régionales et des agences qui les soutiennent”.

L’EPC de cette année sera le 12ème et se concentrera sur les défis sécuritaires, les opérations de soutien de la paix, la gestion des catastrophes et l’antiterrorisme, tout en renforçant la préparation des Etats partenaires de la communauté est-africaine à lutter face aux défis sécuritaires complexes dans la région.

Publicités