Suisse: A l’hôpital de Genève où se trouve Abdelaziz Bouteflika, les canulars se multiplient

Le président algérien a passé des examens dans cet hôpital, ces derniers jours

« Oui, allô, c’est pour avoir des nouvelles de l’état de santé d’Abdelaziz Bouteflika » est, entre autres, une des phrases très entendues au standard téléphonique des Hôpitaux universitaires de Genève, où est hospitalisé le président algérien. Abdelaziz Bouteflika y est depuis le 24 février pour y subir une batterie d’examens. En pleine campagne présidentielle pour un 5e mandat.

Or, de ce nouveau mandat, beaucoup d’Algériens n’en veulent pas. Ils le font savoir bruyamment dans les rues des principales villes du pays, mais pas que. Certains, selon le quotidien Le Temps, le font aussi savoir par téléphone auprès des personnels de l’hôpital suisse.

Deux fois plus d’appels que d’habitude

« L’hôpital a reçu beaucoup d’appels et de mails [mardi] après-midi et en soirée. Environ deux fois plus que d’habitude. Ça s’est bien calmé [mercredi] », a expliqué Nicolas de Saussure, responsable média de l’hôpital. L’hôpital a aussi dû bloquer sa page Facebook, surchargée de messages.

« Bonjour, je voulais vous signaler la présence d’un zombie au 8e étage de votre établissement. Merci de le garder chez vous ! », est l’un des commentaires reçus par téléphone, entre autres canulars. Abdelaziz Bouteflika n’est plus apparu publiquement depuis cinq ans.

Publicités