Ebola en RDC : un membre de l’OMS tué dans une attaque contre un hôpital à Butembo

Un membre de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a été tué vendredi lors de l’attaque d’un hôpital à Butembo, actuel épicentre de l’épidémie d’Ebola dans l’est de la République démocratique du Congo, a indiqué le directeur général de l’OMS. 

« Mes collègues et moi-même portons le deuil de la perte d’un courageux collègue qui sauvait des vies pour en terminer avec Ebola », a réagi le DG de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, sur Twitter.

« Nous sommes scandalisés par l’attaque. Les travailleurs de santé ne sont pas des cibles », a-t-il ajouté.

De source congolaise, la victime est un médecin camerounais qui participait à la réunion d’une équipe anti-Ebola prise pour cible par un groupe rebelle.

« C’est l’hôpital des cliniques universitaires de Butembo qui a été attaqué. L’équipe de riposte (à Ebola) était en réunion. Les Maï Maï (ndlr: milices armées) avec armes à feu sont arrivés et ont tiré sur les gens. Un médecin épidémiologiste est tombé puis a été amené aux urgences. Ses collègues ont été blessés. Le médecin camerounais a succombé après », a déclaré à un correspondant de l’AFP le maire de Butembo, Sylvain Kanyamanda.

« Nous sommes à la poursuite des assaillants », a ajouté le colonel Paul, commandant par intérim de la police à Butembo.

Publicités