Au Mali, près de 900 écoles fermées à cause de l’insécurité

L’UNICEF, l’agence des Nations unies chargée de l’éducation, déplore  »l’augmentation systématique et constante des fermetures d’écoles » dans le centre du pays.

Plus de la moitié des 900 écoles fermées au Mali à cause de l’insécurité se trouvent dans la région de Mopti, située dans le centre du pays et en proie à une insécurité grandissante, selon l’agence de l’ONU.

Il y avait 280 écoles fermées au Mali en 2015. Aujourd’hui, il y en a 525 dans la seule région de Mopti, selon l’Unicef.

Environs deux tiers des élèves privés de scolarisation à cause de l’insécurité viennent de cette région du centre.

L’Unicef appelle les autorités maliennes à rouvrir ces écoles.

Quelque 150 établissements scolaires ont été récemment rouverts, selon l’agence.

Elle affirme que le centre du Mali, où les violences intercommunautaires se sont ajoutées aux attaques terroristes, est devenu la zone la plus dangereuse du pays, devant le nord.

Publicités