«Étienne Tshisekedi à Kinshasa : le dernier voyage de l’opposant historique»

Le retour de la dépouille d’Étienne Tshisekedi, jeudi soir à Kinshasa, a marqué le début de trois jours de célébrations qui se terminent ce samedi par l’inhumation de l’opposant historique congolais, en présence de plusieurs chefs d’État africains. Retour en images sur ce moment historique pour la RDC.

L’arrivée à Kinshasa

L’avion transportant la dépouille d’Étienne Tshisekedi a finalement atterri jeudi 30 mai, à 19 h 20, à l’aéroport international de N’Djili, à Kinshasa.

Le cercueil blanc, recouvert d’un drapeau congolais et posé sur un drap noir, a été placé dans un corbillard, qui a traversé la foule sous une fanfare. Félix Tshisekedi, fils du défunt et actuel chef de l’État, menait la délégation présente à l’aéroport vêtu d’une chemise blanche à l’effigie de son père.

L’accueil triomphal dans la capitale

Le cortège funéraire a ensuite emprunté les avenues jusqu’à la morgue, à l’autre bout de Kinshasa, passant notamment à proximité du siège de l’UDPS, le parti de l’opposant historique défunt. Le cortège a progressé lentement, plusieurs dizaines de milliers de personnes se pressant pour rendre hommage à Étienne Tshisekedi.

La cérémonie populaire au stade des Martyrs

Vendredi, une grande cérémonie populaire a été organisée au stade des Martyrs, à Kinsaha, à la veille de l’inhumation qui doit se tenir samedi, en présence de plusieurs chefs d’État. Le cercueil d’Étienne Tshisekedi est arrivé dans le stade un peu avant 15 h, heure locale.