10 manières de composer avec les personnes « difficiles » dans l’église

Personne blessée, parent anxieux, bénévole frustré, ado égaré, famille éclatée, couple déchiré, senior déçu…

Il y a tant de situations, de caractères, d’émotions et d’histoires personnelles qui font les relations, qu’il est parfois difficile de naviguer à travers les multiples sensibilités qui se côtoient au sein de l’église. Inévitablement, nous avons à faire face à des défis pour nous accorder, pour gérer les conflits et pour rechercher l’harmonie au sein même de l’église. Brittany Rust propose 10 façons de composer avec ceux qui sont parfois difficiles à gérer, à comprendre, et même à aider.

Facebook

View Video (0:44)

Posted by Info Chrétienne

Partager cette video sur Facebook

1. Tout d’abord, attendez-vous à en rencontrer

L’église est pleine de vrais gens avec de vrais problèmes. Les conflits sont inévitables. Ne soyez pas surpris. Le sachant, vous serez pas étonné et vous pourrez réagir d’une manière maitrisée.

2. Ne perdez pas votre calme

Il est facile de se défendre quand on est attaqué ou incompris. Mais en tant que chrétien mature, il est important d’apprendre à prendre du recul dans une situation de crise, et de demeurer un exemple pour ceux qui n’en ont pas encore la capacité.

3. Ne mettez pas d’huile sur le feu

La tentation est grande, notamment quand on est habile avec ses paroles, de se protéger en attaquant, mais la Bible dit qu’une « réponse douce détourne la colère »…

4. Laissez de côté votre fierté

Personne n’aime être accusé à tort, remis en cause ou jugé… C’est la fierté qui nous pousse à réagir. Mettez-la de côté, et soyez prêt à faire le premier pas, même si vous êtes victime. Soyez l’instrument de réconciliation.

5. Jouez la carte de « l’ignorance heureuse »

Si quelqu’un vous attaque ou vous critique, jouer « l’ignorance heureuse » est souvent une option intéressante, qui permet d’éviter l’attaque ou la critique simplement en passant outre.

6. Souvenez-vous que cette personne est blessée

Les personnes difficiles sont la plupart du temps des personnes blessées et brisées par le passé. « Les gens blessés blessent les gens ». Si vous vous souvenez de cela, vous serez plus enclin à ignorer leurs attaques et à proposer une aide.

7. Inondez-les de gentillesse

Il est difficile de rester en colère contre quelqu’un d’incroyablement gentil malgré une mauvaise attitude. Prenez de la hauteur. Vous êtes au-dessus de ça ! Et espérez que l’autre finisse par baisser la garde.

8. Faites une pause

Si c’est trop lourd, si l’ambiance est délétère, si vous avez utilisé toutes vos ressources, prenez le large et faites une pause. Vous pourrez vous ressourcer, intellectualiser ce qu’il se passe et repartir sur une bonne base.

9. Priez pour cette personne

La prière a cette incroyable capacité d’adoucir le regard que nous portons sur les autres. Si vous êtes en désaccord avec quelqu’un, la meilleure chose à faire est de prier pour la personne. Vous aurez plus de mal à vous mettre en colère !

10. En cas de conflit : Toujours Matthieu 18

L’un des moyens les plus rapides de causer une division dans le corps de Christ est de contourner un problème. Si vous avez une difficulté avec quelqu’un, n’allez pas le dire aux autres. L’arrivée d’un tiers dans l’histoire n’arrangera rien et rendra même plus compliquée sa résolution, alors même que vous espériez peut-être trouver une solution ainsi.

Il n’est jamais aisé de gérer les relations au sein d’une communauté quelle qu’elle soit, mais en tant que chrétien, nous pouvons nous appuyer sur la sagesse de Dieu et sur sa justice. Il sera fidèle pour vous conduire et vous justifiez lui-même si cela est nécessaire.

Publicités