Inde: les fermiers s’enterrent jusqu’au cou pour sauver leur terre

Les faits se sont déroulés au nord-est de l’Inde il y a quelques temps. D’après Europe1 les fermiers du village Nindar à côté de Jaipur, dans le Rajasthan passent leurs journées enfoncés dans la terre jusqu’au cou. Un moyen radical pour ces derniers de protester contre le projet d’extension urbaine mené par le gouvernement régional, qui s’étend sur 210 hectares, dont la plupart leur appartiennent.
Menacés de délogement, ces fermiers ont choisi une méthode non-violente pour se faire entendre. Visiblement, cela semble fonctionner puisque les autorités ont accepté d’engager les négociations. Le projet consiste à étendre la ville de Jaipur qui compte environ 3 millions d’habitants. Mais les fermiers estiment qu’ils n’ont pas été consultés dans les règles, et que les termes dans lesquels se réalise l’acquisition ne sont pas équitables.

C’est après l’échec des manifestations classiques que les fermiers se sont lancés dans ce nouveau mode de protestation. Il faut dire que les images des paysans enterrés ont vite fait le tour des réseaux sociaux et attiré la presse nationale. Ce qui a contraint les responsables de la Jaipur Developpement Authority à venir négocier.

La mobilisation des fermiers a finalement porté ses fruits puisque la semaine dernière, ils ont obtenu ce qu’ils réclamaient, notamment une nouvelle consultation des autorités en vertu d’une loi de 2013. Un succès presque inespéré, raconte notre Observateur.

Il faut dire que la ville grossit et les autorités veulent construire 6.000 logements. Mais pour les 2.500 familles à Nindar, qui vivent de l’élevage et du maraîchage, ces terres sont vitales. Le gouvernement a réussi à obtenir certaines parcelles, mais en offrant des compensations dérisoires, sur la base d’une estimation des terrains ancienne et erronée.

Publicités