Burundi : 2 Millions de Barundi marchent contre l’enquête illégale de la CPI

GEOPOLITIQUE, GUERRE HUMANITAIRE, JUSTICE, SOCIETE

samedi 11 novembre 2017, par Pascal Nahimana

GEOPOLITIQUE, GUERRE HUMANITAIRE, JUSTICE, SOCIETE – 2 Millions de Barundi ( 1/5 de la population burundaise ) marchent pour dire non au néocolonialisme et à l’enquête illégale de la Cour Pénale Internationale CPI contre le Burundi.

Au Burundi, ce samedi 11 novembre 2017, la société civile et les formations politiques burundaises, de l’opposition et au pouvoir, ont mobilisé près de 2 Millions de Barundi ( 20% de la population burundaise ), à travers toutes les 18 provinces du pays, défilant, malgré la pluie à certains endroits, pour se prononcer contre le Néocolonialisme ambiant derrière la Cour Pénale Internationale CPI, qui vient d’ouvrir une enquête illégale contre le Burundi.

A Bujumbura : Selon l’Agence Burundaise de Presse (ABP) : “une foule nombreuse, femmes et hommes confondus, venue de tous les quartiers Bujumbura de Bujumbura a répondu présente à la marche manifestation contre la mesure de la CPI”.

La ligue de défense des Droits de l’Homme au Burundi – IZERE : “une marche manifestation à Bujumbura sous une pluie torrentielle, pour s’insurger contre la CPI”.

En province Bujumbura Rural, selon IKIRIHO : Marche manifestation contre les investigations que la CPI tente d’ouvrir

En province de Muyinga ( au Nord Est du Burundi ), selon M. SINZOTUMA Cyprien, natif de Butihinda, colline Murehe,résidant actuellement à Muyinga : “La population de la province Muyinga a répondu massivement et très tôt le matin sans se soucier de la pluie à la marche contre la décision injuste de la CPI prise à l’endroit du Burundi“.

Selon M. Ntahondi Godefroid : “Marche manifestation contre la CPI et l’ouverture antidaté d’une soi-disant enquête sur le Burundi. Non ! Non ! Non ! “.

En province MAKAMBA, au Sud du Burundi, selon l’Agence Burundaise de Presse (ABP) : “La population dans la marche contre les investigations que la CPI tente d’ouvrir …

En province BUBANZA, à l’Ouest du Burundi, selon l’Agence Burundaise de Presse (ABP) : “Les habitants de Bubanza en provenance de toutes les cinq communes manifestent contre l’ouverture d’enquête sur la situation au Burundi par la CPI”.

Etc …

Le Burundi n’est plus membre de la CPI depuis le vendredi 27 octobre 2017 et le jeudi 9 novembre 2017, la CPI a décidé d’ouvrir une enquête judiciaire contre le Burundi, antidatée ( en interne à la CPI ) au mercredi 25 octobre 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s