Ce qui se passe à Arusha une semaine après le début des négociations

Zoom sur NGURDOTO, une semaine après le début des négociations

Une semaine après l’arrivée des délégués venus certains de Bujumbura et d’autres de l’extérieur, les travaux vont bon train selon un membre du bureau de la médiation. Le programme est suivi scrupuleusement malgré quelques retards dus à la finalisation des documents à présenter au Médiateur.

Pour l’instant,  le gouvernement a déjà déposé son « draft » ainsi que les partis politiques de l’opposition constructive. Seul le groupe des partis d’opposition qui se disent opposés au régime de Bujumbura qui regroupe en son sein les acteurs politiques de la coalition Amizero y’abarundi n’apas encore fini son travail.

Le CNARED valablement représenté

Malgré ce qui est annoncé sur les réseaux sociaux par les haut-parleurs du CNARED, ce dernier est bel et bien représenté dans les discussions. Les partis membres de cette plateforme sont majoritairement présent et d’autres vont bientôt les rejoindre. Le FRODEBU est représenté par NGENDAKUMANA Léonce, le CNDD par MUNYEMBARE William, le FEDES-SANGIRA par NIYONGABO Grevais, le RANAC par BARICAKO Aloys, l’ALIDE par NTIDENDEREZA Joseph, le RADDES par KABURANIRWA Emmanuel, le KAZE-FDD, le PARENA et l’UPD-ZIGAMIBANGA sont également représentés. A cette liste s’ajoutent les dignitaires (anciens président et vice-présidents) NTIBANTUGANYA Sylvestre, NDAYIZEYE Domitien et BARAMPAMA Marina.

En ce qui concerne le directoire du CNARED proprement dit il est officiellement représenté par KABURANIRWA Emmanuel fraichement débarqué de la réunion de Bruxelles. Ce dernier prétend avoir déjà fait beaucoup de contacts avec les autres acteurs politiques et compte être reçu par les représentants du gouvernement ce weekend.

Ceux qui sont absent ont choisi de participer aux élections de cette plateforme à Bruxelles afin de se positionner pour le partage des postes au sein du futur gouvernement de transition.

Le gouvernement de transition, l’objet de la discorde dans l’opposition

Tandis que le groupe de l’opposition constructive (composé essentiellement des partis FNL dont est issu le chef de l’opposition extra parlement BIGIRIMANA Jacques et de MUTABAZI Jean de Dieu) est catégoriquement opposé à un gouvernement d’union nationale, les autres partis et acteurs politiques venus de Bujumbura se battent entre eux sur ce sujet. Notons aussi que le groupe de l’opposition constructive a été rejoint par KARUMBA Joseph du FROLINA.

Pour Amizero y ‘abarundi, si ce n’est pas RWASA Agathon rien ne va. Il faut noter ici que seul les opposants spéculent sur d’éventuels postes à pourvoir dans le gouvernement de transition. Ces opposants sont tiraillés entre les calculs de RWASA, NDAYIZEYE et NTIBATUNGANYA qui veulent tous être président ou on ne sait quel autre poste.

Rappelons aussi que le groupe des partis et acteurs politiques venus de Bujumbura s’est choisi à l’unanimité comme modérateur, l’Ombudsman NDUWIMANA Édouard.

Et après ce weekend …

A partir de lundi va commencer la partie la plus importante de cette dernière session à savoir la confrontation des propositions des uns et des autres.

Le 8 décembre 2017, en présence des chefs d’états de la région, il y aura une signature. Ceux qui seront absent n’auront plus rien à dire. Il faut révéler aussi que cette session est reconnu comme la plus inclusive que la médiation et les protagonistes burundais n’ont jamais connu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s