Burundi-Russie: Abolition mutuelle des procédures de visa pour les titulaires de deux catégories de passeport

Le ministre des Relations extérieures et de la coopération internationale, Alain Aimé Nyamitwe et l’ambassadeur de la Fédération de Russie, Georgy Todua,  ont procédé à la signature d’un accord intergouvernemental sur l’abolition mutuelle des procédures de visa  pour les titulaires des passeports diplomatiques ou de service le mardi 6 février 2018. Cet accord va faciliter les visites dans l’un ou l’autre des deux pays et pourra être étendu sur d’autres catégories de gens.

Alain Aimé Nyamitwe indique que cet accord permettra aux titulaires de ces catégories de passeport d’entrer en Russie ou au Burundi sans demander des visas.  Cette question a été débattue, le ministre Nyamitwe dit qu’il avait même eu l’occasion d’échanger là-dessus avec son homologue russe. Il était convenu de la conclure, et voilà l’accord y relatif vient d’être signé. Il estime que cet accord va contribuer dans le renforcement des relations de coopération entre les deux pays. M. Nyamitwe a rappelé que ces deux pays entretiennent jusque-là de bonnes relations. Le ministre burundais dit avoir remarqué dans les trois dernières années que la Russie entretient indéniablement de bonnes relations avec le Burundi, ce qui constitue un des éléments qui justifient pourquoi il fallait vraiment conclure cet accord.

Les portes s’ouvrent grandement pour agrandir les relations d’amitié

Avec cet accord, dit M. Nyamitwe, les fonctionnaires et les autres cadres ou toutes autres personnes  du Burundi qui voudront se rendre en Russie pour des raisons de service, il leur sera facile et vice-versa. C’est un grand avantage pour cette Fédération car, elle est vaste, ce qui complique l’obtention des visas  à partir de l’ambassade de ce pays en Russie pour les habitants de certaines localités  qui voudraient entrer au Burundi.  Cependant, M. Nyamitwe souligne que cet accord n’empêche pas  l’une des parties de prendre une mesure qui s’impose  par rapport à la situation du moment, ou  pour des raisons diverses. C’est donc un accord qui ne viole pas les lois du pays, mais surtout un accord qui va renforcer les relations entre ces deux pays. L’ambassadeur Georgy Todua,  a quant à lui exprimé d’abord sa gratitude au Chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza car, cet accord résulte de sa volonté politique  qui est exprimée à travers le ministre Nyamitwe. Selon lui, c’est un pas important qu’ils viennent de faire car, cela améliore les contactes diplomatiques des fonctionnaires des deux Etats. « Plus de contacts, plus de confiance, plus de résultats, plus de coopération », estime M. Todua. Il rassure que cela est une première étape et que l’accord pourra ouvrir les portes dans l’avenir aux autres catégories de gens qui veulent se rendre dans l’un ou l’autre pays signataire. Vous saurez que l’ambassadeur de Russie a offert un buffet après cette signature.

Publicités