Vietnam : Une vingtaine de nouveaux convertis attaqués à cause de leur foi en Christ

Au Vietnam, deux douzaines de chrétiens du groupe ethnique Hmong ont récemment été victimes d’une attaque par leur propre communauté. Pourquoi ? Ils ont refusé de renoncer à leur foi en Christ.

L’incident s’est produit dans les hauts plateau au nord-ouest du pays. Quelques membres du groupe Hmong se sont convertis à la foi chrétienne. Dans un premier temps, le chef du village a menacé de les expulser de la communauté s’ils ne renonçaient pas à leur foi. Mais les chrétiens Hmong ont refusé de se rétracter, c’est alors qu’ils ont été attaqués par un groupe d’individus. Quatre des chrétiens ont dû être hospitalisés pour des blessures à la tête et aux bras. Le Comité Vietnam pour la Défense des Droits de l’Homme (CVDDH) s’est exprimé.

« De telles attaques et actes de harcèlement contre les communautés religieuses se sont multipliés récemment au Vietnam. »

Les autorités vietnamiennes se méfient de plus en plus des croyants, en particulier les chrétiens. Suite à l’adoption de la nouvelle loi sur la religion en début d’année, les persécutions se sont intensifiées.

« Les autorités ont recours à la loi pour criminaliser les activités religieuses légitimes. »

Parmi les 92 millions d’habitants, environ 8 millions s’identifient comme des chrétiens. Les membres des tribus isolées comme les Hmong sont nombreux à se convertir au christianisme. Dans plusieurs cas, ces groupes tribaux font face à des persécutions, en particulier dans les zones rurales.

Publicités