Que signifie croire en Jesus Christ?

Jésus Christ de Nazareth lança avec force l’avertissement suivant aux incrédules : « Vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés ; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés » (Jean 8:23-24).

Croire en Christ n’est certes pas une mince affaire ; ce n’est pas un exercice uniquement réservé aux sentimentaux pieux. L’ignorance en ce domaine peut vous priver de la vie éternelle.

Il importe que nous nous posions la question suivante, étroitement liée à la précédente : Que signifie, en fait, croire au vrai Jésus – au Jésus de la Bible ? Comme nous allons le voir, croire en Lui signifie Le croire, Lui faire confiance, et faire ce qu’Il dit.

À la base, c’est croire qu’Il existe, connaître Son identité et Sa nature

Croire en Christ signifie croire…

• Qu’Il est Dieu, étant un Être semblable au Père, bien que Se soumettant volontairement à l’autorité du Père

• Qu’Il existe de toute éternité aux côtés du Père, n’ayant pas eu de commencement et n’ayant pas de fin

• Qu’Il a marché sur la terre, ayant été incarné, et qu’Il était un personnage historique authentique

• Qu’Il continue d’exister, étant à présent à la droite du Père

•  Qu’Il est un exemple vivant de la manière de vivre qui plait au Père ; et que l’objectif des vrais chrétiens est de croître pour Lui ressembler (Éphésiens 4:11-16).

La foi en Christ s’appuie sur le fondement de la confiance en la véracité des récits des évangiles en tant que sources de vérité historique. Prenez le temps de vous renseigner sur l’origine et l’authenticité de ces derniers. Vous découvrirez qu’en dehors de la Bible, il existe beaucoup d’autres sources confirmant sans l’ombre d’un doute que ces récits ont été rédigés par plusieurs apôtres originaux à propos du vrai Jésus de Nazareth (Lire à cet effet notre série d’articles « La Bible a-t-elle raison ? »

Croire en Christ signifie aussi Le croire

Jésus de Nazareth était porteur d’un message divin appelé l’Évangile – mot qui signifie « bonne nouvelle ». L’Évangile révèle que Christ va revenir sur terre en tant que Roi, et que – comme tout roi – Il aura un royaume, des sujets, un territoire, et des lois que Ses sujets devront respecter. Son message, en plus d’une bonne nouvelle, contenait aussi un sévère avertissement … Nous devons nous repentir d’avoir péché contre Dieu, sinon nous risquons d’être anéantis. Le péché est la transgression de Ses lois qui sont résumées dans les Dix Commandements.

La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons être sauvés. Notre Père céleste nous a offert le pardon de nos péchés si nous nous en repentons et croyons à l’Évangile (Marc 1:14-15).

Croire en Christ, c’est croire ce message avec son avertissement et sa bonne nouvelle, et croire aux promesses sur lesquelles cet avertissement et cette bonne nouvelle sont fondés.

Le processus de sauvetage – consistant à éviter à l’humanité l’annihilation – est appelé, dans la Bible, salut. Croire en Christ, c’est aussi croire en Son rôle dans notre salut. Il est directement responsable de ce dernier. C’est pourquoi Il S’appelle Jésus. Jésus signifie Sauveur.

Christ accomplit Son rôle de Sauveur en trois phases : dans le passé, à présent, et à l’avenir :

1 Il S’est sacrifié – est mort à notre place afin que nous soyons acquittés de nos péchés passés.

2 Il nous accorde à présent, par le don du Saint-Esprit, le pouvoir de cesser de transgresser la loi, d’accéder au Père, et Il intercède pour nous.

3 Il a promis de nous transformer à Son Second Avènement, de faire de nous des enfants de Dieu, des esprits immortels.

Croire en Christ, c’est accepter Ses conditions pour être sauvé

Croire en Lui, c’est accepter les conditions et les stipulations par lesquelles nous pouvons devenir bénéficiaires de la grâce divine et de l’œuvre salvatrice de Christ (les trois phases mentionnées plus haut).

Voici quels sont les termes, les conditions :

1 Nous devons nous repentir et cesser de transgresser la loi, puisque la transgression de la loi est la cause de la peine de mort suspendue sur nos têtes.

2 Nous devons avoir le type de foi en Christ développé dans cet article.

3 Nous devons nous soumettre au Père et à Christ.

4 Nous devons nous faire baptiser pour exprimer le type de repentir et de foi exprimés ci-dessus.

Croire en Christ, c’est Lui faire confiance

Faire confiance à quelqu’un, c’est être convaincu que ses paroles et son comportement sont dignes de confiance, vu les risques encourus. Christ est digne de confiance et nous pouvons avoir une foi absolue en Ses promesses et en l’amour qu’Il a pour nous. Cela peut nous aider à affronter les dangers et les risques qui se présentent à nous. Les enjeux sont élevés, mais la fidélité divine est inébranlable.

Cette confiance peut nous aider à éviter de succomber aux influences négatives de Satan, du monde méchant où nous vivons et de notre nature charnelle. Elle peut nous aider à nous repentir, à vaincre, et à nous efforcer jusqu’à la fin d’atteindre la perfection.

Avoir la foi en Christ, c’est Lui faire confiance, être convaincu qu’Il va nous aider à réussir en dépit de toute adversité. Cela sous-entend aussi pousser nos limites, faire tout notre possible, tout en nous appuyant sur Lui pour qu’Il fasse ce que nous ne pouvons pas humainement faire.

Croire en Christ n’est donc pas une sensiblerie réservée aux personnes pieuses déconnectées de la réalité quotidienne. Au contraire. C’est une coopération de bon sens avec un Être qui Se soucie sincèrement de votre survie éternelle et qui souhaite vous éviter une destruction future certaine.

Jésus a dit : « Croyez en Dieu, et croyez en moi » (Jean 14:1). Croire en Christ, c’est être convaincu de Son existence, croire Son message – l’Évangile – L’accepter en tant que son Sauveur personnel et Le croire en tant que son Seigneur et son Maître.

Publicités