Dis non à la culpabilité sur les erreurs du passé.

Je me souviens, petit, de la crainte que j’avais à l’idée de me faire gronder.

Cela vous arrivait-il aussi? Vous aviez fait une bêtise, bientôt votre père ou votre mère s’en rendrait compte, et là… sa colère serait grande. Vous trembliez rien que de penser à la réprimande… ! À la peur s’ajoutait certainement un sentiment de culpabilité. Vous n’auriez pas dû faire cela, vous auriez dû réfléchir, etc.

Et en grandissant, on peut conserver les mêmes mécanismes de pensée, les mêmes sentiments de peur et de culpabilité après avoir commis une erreur. Puis-je vous le demander ? En tant que chrétien(ne), éprouvez-vous ces sentiments à l’égard de votre Père céleste ?

Mais la Bible nous assure que Dieu est compatissant, « plein de tendresse, qui nous fait grâce, lent à la colère, riche en amour et en fidélité. » (Lire Psaume 86.15.)

Jésus a pris sur lui la colère de Dieu, lorsqu’il est mort sur la croix, portant tous vos péchés. Et n’oubliez pas que « si nous confessons nos péchés il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier… » (Lire 1 Jean 1.9.)

Jésus a pris sur lui la colère de Dieu pour que vous n’ayez pas à subir vous-même la colère de Dieu. Alors, dites non à la peur et à la culpabilité…!

Parce que le sang de Jésus vous a rendu(e) juste, vous ne subirez pas la colère de Dieu, quoi que vous ayez fait hier. (Lire Romains 5.9.)

Rappelez-vous que l’erreur est humaine et que le pardon est divin. Dieu vous accueillera avec tendresse et grâce.

Publicités