Tu es chômeur, tu stagnes dans ta vie professionnelle ? Arrête toi un instant, ce message te concerne

Qui  est-ce que ça n’intéresserait pas de savoir comment se faire plus d’argent, comment s’assurer une stature sociale définitive de sorte à expérimenter ce que les églises appellent la prospérité financière ? Pas grand monde en tout cas, et ce Mardi 1er Mai, jour de la fête du travail, les chrétiens du Centre Pain de Vie de la Mission Ephrata de Treichville ont tenu à profiter de cette journée festive pour s’imprégner des secrets bibliques sur la prospérité financière à l’occasion d’une conférence donnée par le Dr BANGORET Dominique, Pasteur principal de l’église des Assemblées de Dieu de Koumassi, Temple El Kabod. Disons que l’exercice a été plutôt relaxe.

Partir de rien pour créer une grosse affaire, monter des entreprises tout en étant salarié, devant son public, le conférencier n’a pas eu de mal à forger une vision dans les esprits de ses auditeurs. ‘’Il faut changer de  mentalité à l’égard du travail’’ martèle l’Homme de Dieu qui condamne dans le même temps le ‘’demi-évangile’’ qui a longtemps cantonné les chrétiens dans une situation de fébrilité financière. ‘’’A partir de 10.000 FCFA, on peut monter une bonne entreprise’’ appuie le Dr. Pour lui, il est normal pour un chrétien d’aspirer à la prospérité financière car ‘’c’est la volonté de Dieu’’. ‘’L’argent’’ devant ‘’servir à l’œuvre de Dieu’’ l’orateur recommandera fortement aux chrétiens de se lever et d’entreprendre mais surtout de ‘’ne rien refuser comme travail’’ pourvu que cela soit conforme à l’éthique Biblique. Augmenter ses revenus par une culture de l’entrepreneuriat, c’est possible et Dieu l’approuve.

Pour accéder à la prospérité, il faut selon le conférencier s’approprier ce triptyque : ‘’croire en soi, croire en Dieu et aimer Dieu’’. Voilà qui fera du bien à tous ces chrétiens qui stagnent sur le plan social.

Publicités