Le Ranac demande une copie du projet de Constitution pour battre campagne

«Nous ne participerons pas au referendum car c’est une affaire du gouvernement», explique Aloys Baricako, président du parti Rassemblement national pour le changement (Ranac). C’était ce vendredi 4 mai, lors d’une conférence de presse sur le projet de Constitution.

Selon lui, cette décision résulte du fait qu’ils n’ont pas encore reçu de façon officielle une copie du projet de cette Loi fondamentale. «Il sera difficile de donner un mot d’ordre à nos militants si nous ne savons pas ce qui a changé dans cette nouvelle constitution».

M. Baricako promet de donner la consigne quand son parti sera au courant de tous les articles du projet de la Constitution : «Nous pouvons même le faire à la veille du referendum».

Néanmoins, il exhorte ses militants de voter pour ce qui leur semble bon : «Nous allons accepter le verdict populaire».

Publicités