Prise de possession canonique de l’archidiocèse de Bujumbura par Mgr Gervais Banshimiyubusa

Mgr Gervais Banshimiyubusa, ancien archevêque de Ngozi, a célébré samedi le 5 mai 2018, sa première messe en tant que nouvel archevêque de l’archidiocèse de Bujumbura, a-t-on constaté sur place.

Mgr Banshimiyubusa remplace Mgr Evariste Ngoyagoye qui s’est retiré le 24 mars 2018, à l’âge de 76 ans. Les cérémonies d’investiture ont débuté à la Cathédrale Regina Mundi par une prière à laquelle ont participé environ 200 prêtres et évêques du Burundi, du Rwanda, de la RDC et de la Tanzanie. Des autorités du pays, notamment le ministre de l’Intérieur et de la Formation patriotique, M. Pascal Barandagiye, celui de la Bonne Gouvernance, Mme Jeanne d’Arc Kagayo, de la Fonction publique, M. Felix Mpozeriniga, les deux anciens présidents Sylvestre Ntibantunganya et Domitien Ndayizeye, ainsi que le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, M. Agathon Rwasa, ont pris part à ces cérémonies.

Mgr Joachim Ntahondereye, président de la CEECB, a félicité Mgr Evaritse Ngoyagoye pour avoir montré un bon exemple d’alternance. Selon lui, Mgr Ngoyagoye a prouvé que l’archidiocèse de Bujumbura est une propriété divine.

Le ministre de l’Intérieur, qui avait représenté le gouvernement a, dans son intervention, insisté sur la bonne collaboration entre le gouvernement du Burundi et l’Eglise catholique.

Le nouvel archevêque du diocèse de Bujumbura a déclaré avoir accueilli sa nomination avec action de grâce en remerciant le Saint Père et en se remettant à la volonté de Dieu.

“Ma priorité sera de poursuivre l’œuvre d’évangélisation que mon prédécesseur avait déjà initiée parce qu’en église, nous ne faisons pas notre propre œuvre. Nous faisons la même œuvre de Dieu, mais à des époques différentes et avec des personnes différentes”, a-t-il confié. Mgr Banshimiyubusa a souhaité que les causes qui sont à l’origine de la fuite des burundais en exil trouvent de meilleures solutions afin qu’ils retournent dans leur terre natale.

Publicités