Des observateurs internationaux peuvent toujours bénéficier d’une accréditation

Aucun observateur étranger n’a pas encore demandé l’accréditation pour le référendum du 17 mai, a fait savoir Prosper Ntahorwamiye, porte-parole de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). C’était ce mardi 8 mai lors d’une conférence de presse sur les préparatifs de ce scrutin.

Ceux qui le souhaitent doivent passer par la voie diplomatique pour en bénéficier. Au sujet des observateurs nationaux, 39 organisations ont déjà eu l’autorisation.

M. Ntahorwamiye indique que les mandataires des partis politiques enregistrés à la Ceni pour battre campagne peuvent recevoir des accréditations. «Les Commissions électorales provinciales indépendantes (Cepi) poursuivent ce travail au niveau local».

Au total, 4.768.142 électeurs sont appelés à retirer leurs cartes d’électeur dès ce mercredi 9 mai sur les centres où ils se sont faits enrôlés.

Publicités