Le taux de change du franc burundais monte grâce à une « combinaison de divers facteurs »

Le taux de change du franc burundais monte dans les bureaux de change (marché parallèle) à Bujumbura, grâce à une « combinaison de divers facteurs », a déclaré lundi Monique Kayibanda, experte burundaise en gestion et en administration des affaires.

Au Burundi, le taux de change « le plus populaire » porte sur l’échange entre le franc burundais (FBU) et le dollar américain. Actuellement sur le marché parallèle dans la ville de Bujumbura, un dollar s’achète à 2420 FBU et se vend à 2440 FBU. En revanche, il y a trois mois, un dollar s’achetait à 2700 FBU et se vendait à 2900 FBU.

Lundi dans un point de presse à Bujumbura, Mme Kayibanda a indiqué que l’augmentation du volume des exportations burundaises avec pour conséquence l’augmentation du niveau de l’offre en devises étrangères au cours de ces derniers temps au Burundi, serait au cœur du changement observé en la matière.

« En s’y penchant de près, on pourrait penser que cette chute du taux de change (des devises) est consécutive à la stabilisation de la monnaie burundaise, à l’accroissement des richesses nationales, à l’accroissement économique par rapport à la production et par rapport aux échanges commerciaux entre le Burundi et les autres pays par les créneaux des exportations », a-t-elle expliqué.

A ses yeux, parmi les facteurs explicatifs de cette chute du taux de change, il ne faut pas écarter celui des « effets positifs d’une stratégie des autorités burundaises », qui poussent à la valorisation de la monnaie burundaise.

De toute manière, a-t-elle insisté, de telles innovations en matière économique « constituent une bonne chose et sont à saluer ».

Publicités