Israel-Iran: Périlleuse escalade entre l’Iran et Israël

Au lendemain du retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire, Tel-Aviv a pris prétexte de tirs sur le Golan pour mener une vaste opération contre les forces iraniennes en Syrie.

Stupeur à Téhéran. Moins de deux jours après le retrait des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, le 8 mai, doublé de l’annonce par Donald Trump de sanctions économiques de pleine force, l’armée israélienne a procédé à des frappes massives, dans la nuit du 9 au 10 mai, contre des dizaines de sites militaires en Syrie, dont l’essentiel aux mains des forces iraniennes.

Selon l’armée russe, 28 avions F-15 et F-16 israéliens auraient participé et tiré 70 missiles. Mettant à exécution un plan préparé de longue date, l’opération intitulée « House of Cards » a presque suscité de l’euphorie chez les officiels israéliens. « J’espère que ce chapitre est clos et que tout le monde a reçu le message », s’est avancé le ministre de la défense, Avigdor Lieberman. Selon lui, « la plupart des infrastructures iraniennes [en Syrie] ont été détruites. »

Publicités