Signe des temps: Le monde s’approche de son apocalypse

Pour être conscients du danger, lisons volontiers le Livre de Vie de l’Agneau car, annoncée depuis toujours par les Écritures, l’apocalypse n’est pas une vue de l’esprit mais l’obligatoire aboutissement des œuvres humaines, nous fait-il remarquer. Aussi, pour nous innocenter de l’intense destruction de la terre par nos œuvres, n’agissons pas comme si cette apocalypse prédite depuis toujours ne pouvait pas se produire. Réalisons plutôt, en levant les yeux sur l’état du monde, que nous sommes au bord de l’apocalypse. Mais, contrairement à ce que nous croyons, l’apocalypse sera salutaire pour les saints d’esprit (ceux qui comprennent) car ils sauront y faire face et conserveront la vie, comme l’Agneau l’explique, car c’est pour eux qu’elle aura lieu.

Pourquoi nos œuvres rendent-elles l’apocalypse certaine et inévitable ? Parce que les hommes se sont fiés à des êtres infâmes qui, prétextant qu’il s’agissait de la volonté de Dieu, voulurent dominer l’humanité. Ils firent croire aux gens par des mensonges et des supercheries ce qui n’est pas sur la prophétie, et leur ont fait pratiquer ce qu’il ne faut pas pratiquer car cela emmène à l’apocalypse. Alors, aujourd’hui, plus personne ne sait comprendre ce qu’est l’accomplissement des Écritures (la prophétie), d’autant plus que la bible (les Écritures) a été vidé de son contenu par la secte romaine qui la remplaça par son propre livre…

Dans l’Apocalypse, les textes originaux de la bible font comprendre que c’est à cause des mensonges de cette église romaine sur le Messager (L’Agneau : le Fils de l’Homme, ayant Jésus pour image et personnage) et des infamies qu’elle commit sur les innocents que cette secte dérouta les hommes. Et ceux-ci, inconscients de leurs actes, amènent inéluctablement l’apocalypse sans s’en apercevoir. C’est pour cela que Jean décrit en son temps la bête qui monte de la terre (de Rome) qui est aussi cette même bête qui monte de la mer (Méditerranée) vers les pays que Rome convoite ou colonise, car c’est elle qui amène l’apocalypse ! Et afin que dans les derniers jours on découvre aisément son nom et son imposture, Jean demande qu’on fasse ce calcul simple et évident :

Apocalypse 13:18 : C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre du nom de la bête, car c’est un nombre d’homme, et ce nombre est six cent soixante six. (666)

Voici donc le calcul du nombre du nom de la bête de l’apocalypse

LE NOMBRE 666 DE L’APOCALYPSE

Écoutez : Dans la citation ci-dessus de l’Écriture prise dans l’Apocalypse, Jean parle du nombre 666 qui est un nombre à prendre au sens de la lettre, car il s’agit d’un nombre précis, d’un nombre d’homme et non d’un nombre de Dieu, car il est écrit dans la bible que, pour Dieu, un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour. C’est le cas par exemple pour les six jours de la création expliqués par Moïse qui ne sont pas des jours d’homme mais des époques bien démontrées aujourd’hui par le Fils de l’Homme.

Alors pour vérifier le calcul du nombre 666 de cette bête qui amène l’apocalypse et qui ose se faire appeler : église universelle, examinons le sens du mot VICAIRE. Dans le dictionnaire, il est dit :

VICAIRE n. m (du latin, VICARIVS lieutenant) Qui tient la place d’un autre… Vicaire de Jésus, de Pierre, le pape.

Or, le calcul du nombre du nom VICARIVS FILII DEI prouve que le nombre 666 est forcément le pape. Il n’y a aucune ambigüité à ce sujet, aucun doute, mais seulement une grande certitude. Ne pas vouloir l’admettre est synonyme d’une incapacité à différencier le vrai du faux. Cette impossibilité de reconnaître l’hypocrisie de cette secte maudite qui est bien la bête de l’Écriture provient de la peur qu’elle suscita sur les peuples tout au long des siècles. De plus, les hommes sont continuellement endoctrinés par cette église qui commence à s’insinuer dans leur esprit dès leur petite enfance. Nous savons parfaitement qu’une secte commence toujours par endoctriner les petits enfants qui perdent peu à peu toute liberté de pensée. N’étant alors plus libres d’esprit leur vie durant, ils sont inaptes aujourd’hui à reconnaitre le bon berger, le Messager appelé l’Agneau, qui pourrait les faire revenir de leur méprise et les sauver. Son livre, qui brise les chaines des hommes, donne en effet toutes les explications pour conserver la vie lors de cette inévitable apocalypse qui se prépare à éclater. Mais ceux qui adorent la bête ne peuvent même pas imaginer que le Fils de l’Homme (l’Agneau qui est victorieux du monde) puisse être là aujourd’hui. Que peut-il alors leur arriver ?

JÉSUS NOUS METTAIT EN GARDE CONTRE LES IMPOSTEURS

Soyez attentifs à cette citation de l’Écriture dans laquelle c’est Jésus qui parle :

Matthieu 23 : 8-10 : N’appelez personne sur la terre votre père, car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeur, car un seul est votre Directeur, le Christ. Le plus grand parmi vous sera votre serviteur. Quiconque s’élèvera sera abaissé, et quiconque s’abaissera sera élevé.

Or nous savons tous qui se fait appeler mon père ou saint père, et qu’en dehors ces prêtres de Satan qui ont déjà tué ou fait tuer des millions d’innocents, personne d’autre ne peut violer ouvertement le commandement de Jésus. Non, seuls les antéchrists pensent pouvoir braver le Père et son Fils de la sorte, car ils ne croient pas en Dieu, ni dans les Écritures et leur accomplissement. Mais aujourd’hui où le jour des rétributions est arrivé, ils vont éprouver leur véracité. Et tous disparaitront d’ici peu sous le feu de l’apocalypse, car ceux qui adorent la bête ou la servent doivent quitter cette terre qui ne leur est pas réservée.

L’HYPOCRISIE ET LE MENSONGE DE LA PAPAUTÉ

Pierre ne put aller à Rome bâtir l’église de Jésus. De plus, si l’auteur du Livre de Vie de l’Agneau est bien le Fils de l’Homme prédit et ayant Jésus pour personnage, alors il est certain que le pape est véritablement 666 et un imposteur depuis Jean.

Or, le Fils de l’Homme annoncé par la bible est bien parmi nous. La lecture complète de son livre qui nous ouvre les yeux sur la matière et l’esprit, en apporte la preuve. Il démontre également dans la clarté que Jésus n’a jamais été autre que le personnage d’un livre (comme le personnage d’un roman). Il explique que Jésus est le personnage de l’Agneau, du Fils de l’Homme lui-même, du Schilo donc annoncé par Abraham, arrivant quand le monde est en bout de course.

Personne ne peut donc être le remplaçant de celui qui n’était pas encore venu… Aucun ne peut être son vicaire ni sa représentation… Ce qui condamne la secte catholique qui fait croire ce qui n’est pas sur Jésus, la résurrection des morts, la pâque, la trinité, la séparation des boucs et des brebis par le Fils de l’Homme juste avant la fin du monde (l’apocalypse), ainsi que sur tout l’accomplissement de la prophétie qui se fait aujourd’hui.

En fin des Écritures, Jésus dit :

Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son œuvre.

Peut-on faire fi de cette annonce de Jésus en conclusion de l’Écriture ? Si on croit en Dieu et en ses prophètes qu’Il envoie, on ne peut qu’attendre Jésus sous la forme dont il se présentera. Dans le Livre de Vie de l’Agneau, qui est son esprit soyez-en sûrs, il rend effectivement à chacun selon ce qu’est son œuvre. Et ce n’est pas toujours agréable à entendre ! Ceux qui adorent la bête 666 l’éprouvent déjà, car ils s’opposent farouchement au vrai Fils de l’Homme qui était prédit pour nos jours difficiles. Ils l’insultent et font tout ce qu’ils peuvent pour l’empêcher dans sa mission, alors que sans lui il ne pourrait y avoir de survivants à l’apocalypse qu’ils amènent à leur insu.

L’état actuel du monde montre que le monde donne ses dernières représentations et qu’il n’aura pas d’autre chance que celle que le Messager lui donne aujourd’hui. S’opposer au Fils de l’Homme, comme le font ceux qui sont sous la coupe des sectes, est criminel et punissable en conséquence d’un tel crime. S’ils ne reviennent de leur méprise, aucun d’eux n’échappera à son châtiment.

L’APOCALYPSE EST LA LEÇON QUE L’HOMME VA SE DONNER

Bien qu’il en parle, ce n’est pas l’Agneau mais l’Écriture qui annonce l’apocalypse, en montrant qu’elle est la conséquence de ce qui est dit plus haut et la fin obligatoire de ce monde de ténèbres bâtit sur les pouvoirs et l’argent, et non la fin de toute vie. L’Agneau, qui en connaît les tenants et les aboutissants, nous l’explique clairement. Il nous fait également voir ce que sera son déroulement, et ce qu’il faudra faire ou ne pas faire pour s’en protéger. Et il ajoute :

( Extrait du chapitre 51 du Livre de Vie de l’Agneau )

(19) Croyez que le nouveau monde arrive, d’autant que tout ce qui est nécessaire à sa venue est désormais en place sur la Terre et autour de la Terre, par delà les nuages. Il n’y manque absolument rien, pas même cet appareillage avec lequel on peut communiquer avec le monde entier et dont on fera usage, parce qu’il a aussi pour but de servir celui que l’ éternel a envoyé. Mais ce que j’entends dire sur l’apocalypse qui précède le royaume de Dieu est stupéfiant ! Car les uns affirment qu’il s’agit d’un trouble des facultés des prophètes, qu’elle est imaginaire de ce fait, et qu’elle ne surviendra jamais… D’autres prétendent qu’elle sera due à un quelconque phénomène provenant du sol ou d’un corps céleste, et que ce sera la fin de toute existence… Dans les ténèbres, personne ne parvient à saisir qu’elle est liée à la responsabilité humaine. Nul ne comprend que ce sont les hommes eux-mêmes qui, en transgressant la loi, l’ont fait venir sur eux.

Publicités