SINDUHIJE Alexis peine à revendiquer le massacre de Ruhagarika

Le RED TABARA peine à revendiquer le massacre de Ruhagarika Depuis trois jours les auteurs du massacre de Ruhagarika peine à prendre une décision afin de mettre la lumière sur leur forfait.

Ce qui devait être une expédition pour rejoindre la Kibira afin de lancer une attaque en date du 13 mai 2018 pour célébrer le 3éme anniversaire de la tentative échouée du coup d’état a fini en fiasco total. Le chef du groupe en armes a perdu la tête et a ordonné le massacre des familles des militaires et policiers vivant dans ce village.

Le même « modus operandi » deux jours avant

Ces éléments armés du RED Tabara de SINDUHIJE Alexis avaient, deux jours avant, dérapé de la même manière contre leurs frères d’armes du FPB. Un dénommé « Santé » avait ordonné le massacre de plus d’une dizaine de rebelles du FPB lorsque ces derniers hésitaient à leurs prêter des armes pour aller au Burundi.

Durant tout le weekend, SINDUHIJE Alexis a tenté de revendiquer l’attaque mais son entourage l’a déconseillé vu le caractère sanglant de l’attaque. L’auteur de ce massacre a directement été tué par ses collègues après la traversée de la frontière congolaise.

Sans revendication, il sera difficile pour le RED Tabara de continuer à collecter des fonds pour sa guerre contre le régime Bujumbura.

Publicités