Une énième « table ronde » au Parlement européen pour déstabiliser le Burundi

Le Réseau International pour le Respect de la Dignité du Peuple Africain (RIRDPA) est informé de la tenue d’une table ronde sur le Burundi à Bruxelles au Parlement européen le lundi 4 juin 2018. Cette pseudo table ronde est organisée par le Réseau Européen pour l’Afrique Centrale (EURAC) suite au référendum du 17 mai 2018 sur la nouvelle constitution au Burundi. A l’instar de sa démarche d’après les élections de 2010 et sa tentative de renversement du régime en place en 2015, l’EURAC entend aujourd’hui faire pression sur et plaidoyer auprès des grands bureaucrates européens pour réactiver son plan de déstabilisation du Burundi et son projet d’y installer un pouvoir minoritaire au service des néo-colonialistes à l’image du Rwanda.

La méthodologie reste la même : mandaté par les lobbies néo-colonialistes à leur tête le milliardaire George SOROS, l’EURAC, en brandissant les violations des droits humains et les  atteintes à la démocratie, produit d’abord un faux rapport. Ensuite il organise une sorte de « table ronde » avec des intervenants choisis à la loupe, majoritairement hostiles au régime visé, et puis demande des sanctions européennes contre ce régime. La participation est sélective pour éviter qu’il ait une voix discordante dans la salle. D’où il faut s’inscrire à l’avance. Les invités sont souvent des jeunes bureaucrates européens qui ne connaissent rien de la réalité sur le pays concerné, mais à qui ont fait avaler facilement la pilule du mensonge. Et l’EURAC sait jouer sur cette faiblesse.

Pour le cas du Burundi, après son cuisant échec d’avril 2015, l’EURAC vient de sortir encore un autre rapport sur la situation au Burundi. Son contenu ne surprend personne pour une organisation qui doit sa survie aux subsidies de l’Union européenne et des lobbies néo-colonialistes. Alors que sur terrain les partenaires du Burundi sont confiants de la paix et la sécurité qui y règnent, on se demande d’où l’EURAC tire ses informations alarmantes. Le produit au client : l’EURAC sait bien que seuls ceux avec qui il partage le plan de déstabilisation du Burundi sont preneurs. Ainsi, avec cette énième «  table ronde », l’EURAC ne néglige rien qui puisse faire tâche d’huile sur sa philosophie. Il s’est conséquemment  doté d’un arsenal d’intervenants capables de toucher les sensibilités et émotions de ces jeunes bureaucrates afin de les influencer: Pierre Claver MBONIMPA (Burundais), devenu une marchandise d’exposition pour les organisations internationales de défense de droits humains à la quête de survie financière ; une femme burundaise opposante farouche au régime en place au Burundi, Mme Catherine Mbombori ( à qui on a curieusement refusé le droit de séjour en Belgique) ; et l’Ambassadeur Patrick Spirlet, ancien Représentant de l’Union Européenne au Burundi, connu pour son rôle dans l’organisation de l’insurrection d’avril 2015 au Burundi qui visait à renverser les institutions démocratiquement élues.

Le RIRDPA, ne pouvant pas rester indifférent face à cette perpétuelle injustice contre un peuple africain, voudrait alerter et éclairer l’opinion sur les motivations de cet acharnement de l’EURAC sur le Burundi et de demander par conséquent  au gouvernement burundais de prendre toutes les mesures possibles et qui s’imposent (des sanctions ciblées par exemple) contre les responsables de cette organisation. Le RIRDP est conscient que les sanctions injustes prises par l’UE contre le Burundi et certaines personnalités politiques et militaires en 2015 visaient à accompagner ce plan de déstabilisation du Burundi. Vouloir en ajouter d’autres actuellement alors que d’autres pays qui connaissent très bien la situation qui prévaut au Burundi plaident pour leur levée et annulation serait un crime sans nom et contraire aux valeurs que défend l’Union Européenne. Espérant qu’un jour les responsables de telles initiatives seront traduits devant la justice et répondront de leurs actes. Pour plus d’informations sur le plan machiavélique d’EURAC lire cette article ci-après.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s