Coup médiatique ou réalité ?

Pierre NKURUNZIZA déclare que son mandat prendra fin en 2020 et a mis en garde les ennemis du Burundi. Il l’a annoncé ce jeudi, lors de la promulgation de la nouvelle constitution de la République du Burundi. Dans son discours tenu en commune Bugendana de la province Gitega, le président NKURUNZIZA a promis de soutenir son successeur et de continuer à œuvrer pour le pays durant toute sa vie.

Dans son discours en commune Bugendana de la province Gitega, le président NKURUNZIZA a d’abord rappelé aux participants que c’est une journée importante pour le pays, pour ceux qui ont voté pour ou contre le changement de la constitution ainsi que pour ceux qui n’ont pas voté.

Et Pierre NKURUNZIZA de tranquilliser ceux avaient peur que cette nouvelle constitution vienne tout mettre sens dessus, dessous. « Autre chose d’une importance capitale et que j’aimerais porter à votre connaissance, c’est que cette nouvelle constitution ne va pas chambarder les institutions existantes. Le Gouvernement issu des élections de 2015 restera en place jusqu’en 2020. Même les lois qui ne sont pas en contradiction avec la nouvelle constitution resteront en vigueur. »

Le Président NKURUNZIZA a également mentionné que la nouvelle constitution vient à point nommé, l’ancienne étant devenue obsolète. Pour être sûr d’être bien compris, le numéro un burundais a comparé les Accords d’Arusha qui ont engendré la constitution de 2005 à une fille ayant atteint l’âge adulte. « Quand un enfant atteint la majorité, il n’est plus considéré comme un enfant. Si c’est une fille, à 18 ans, elle peut même se marier. C’est ce qui s’est passé avec les accords d’Arusha. J’aimerais dire au peuple burundais que ces accords sont vieux et que ce sont ces mêmes accords qui ont engendré cette nouvelle constitution. »

Quant à ceux qui avaient encore des doutes sur les mandats présidentiels, Pierre NKURUNZIZA a été on ne peut plus clair. « J’aimerai porter à la connaissance des burundais et de la communauté internationale que je ne reviendrais pas sur ma parole. Notre mandat prendra bel et bien fin en 2020. Alors, ne vous laissez plus distraire ou induire en erreur par ceux qui interprètent comme ils veulent la question de 3ème mandat et de la révision constitutionnelle. Je vous invite à lire en intégralité cette nouvelle constitution pour couper court avec ces mensonges. »

Et de conclure son discours en promettant son soutien éternel et indéfectible à sa chère patrie. « En ce qui me concerne, je m’engage à épauler et à soutenir le président que nous aurons élu en 2020, et ce corps et âme, et avec force et énergie. Je m’engage également à servir mon pays et à veiller sur lui jusqu’à mon dernier souffle. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s