la traduction des passages forts du discours du Président Nkurunziza à Bugendana (Gitega)

« Nous informons les Burundais et le monde entier que nous n’allons pas nous rétracter. Notre mandat prendra fin en 2020. »

«  Sur ce, nous appelons ces derniers à ne pas se laisser distraire et tomber dans le piège de ceux qui se complaisent dans de mauvaises interprétations par rapport au nombre de mandats du président de la République du Burundi en exercice et à la Constitution que nous venons de promulguer aujourd’hui. Celui qui souhaite prendre un écart par rapport aux mensonges et rumeurs, il n’a qu’à la lire lui-même. »

« Sachez-le bien dès aujourd’hui. Que ceux qui se confessent le fassent. La Constitution n’a pas été amendée pour le président Pierre Nkurunziza comme les ennemis du Burundi le colportaient ces derniers jours. La Constitution a été modifiée pour le bien, la dignité, la quiétude et l’avenir meilleur du Burundi et des Burundais. »

« Pour ce qui me concerne, je m’en engage et me prépare en âme et conscience, avec toutes mes connaissances et tous mes efforts à soutenir le nouveau président de la République que nous élirons en 2020. »

« Je m’engage à continuer à servir notre pays et à veiller sur lui jusqu’à la fin de mes jours ici sur terre. »

Cette décision est un bon dessein de Dieu le Tout Puissant pour notre pays, pour tous les Burundais et moi-même. La gloire à Dieu le « Tout puissant. »

Publicités