L’homme s’est jeté dans la foule depuis l’un des balcons de la mosquée sacrée de Makkah

Un Français se suicide en tombant dans la foule du haut de la mosquée de la Mecque. Un suicide dans la Grande mosquée de La Mecque. Un acte rare s’est produit vendredi dans le premier lieu saint de l’islam en Arabie saoudite avec le suicide d’un ressortissant français. Si l’agence de presse officielle saoudienne Spa, citant la police, a rapporté qu’un « ressortissant étranger » s’était suicidé sans préciser sa nationalité. Interrogé par l’AFP à Paris, le ministère français des Affaires étrangères a précisé que le ressortissant était Français, sans donner d’autres détails sur les circonstances de son décès.

« Un ressortissant étranger s’est jeté hier [vendredi] soir du toit de la Grande mosquée à La Mecque. Il est mort sur le coup », avait indiqué plus tôt la police saoudienne.

Le corps a été transporté à l’hôpital en attendant les résultats de l’enquête « pour connaître l’identité de la victime, les raisons de son acte et comprendre comment il a pu le commettre malgré l’existence d’une clôture métallique de protection installée autour du toit », selon la même source.

Pas le premier suicide

Si de tels actes sont rares, ce n’est pas le premier cas de suicide à La Mecque, berceau de l’islam, qui comme les autres religions monothéistes interdit de se donner la mort.

Chaque année, des millions de musulmans du monde entier se rendent à La Mecque et à Médine, le deuxième lieu saint de l’islam, pour effectuer le grand pèlerinage (hajj) qui se tient à des dates spécifiques ou le petit pèlerinage (Omra), qui peut être accompli à n’importe quel moment de l’année.

Publicités