Trois soldats tués dans une embuscade au nord de Bujumbura

Au moins trois militaires burundais ont été tués et cinq blessés dans la nuit de dimanche à lundi dans les marais de la Rukoko, à une quinzaine de kilomètres de Bujumbura, a-t-on appris de sources concordantes.

Selon SOS Médias Burundi, un collectif qui regroupe des journalistes indépendants, cette embuscade qui visait un véhicule de l’armée a eu lieu vers 22h00 locales (20h00 GMT), dans la commune de Gihanga de la province de Bubanza.

« Une camionnette avec à son bord une dizaine de soldats se dirigeant vers une position de l’armée dans la Rukoko est tombée dans une embuscade tendue par un groupe armé non identifié », a confirmé à l’AFP une source policière sur place, qui a requise l’anonymat.

« Trois soldats ont été tués sur place et cinq autres blessés dont trois grièvement », a-t-elle poursuivi, ajoutant que les assaillants « se sont ensuite volatilisés dans la nature ».

L’embuscade n’a pas été confirmée de source officielle. Elle est survenue à proximité des marais de la Rukoko, frontaliers de la République démocratique du Congo voisine et qui servent de zone de repli à une branche des rebelles burundais hutu des Forces nationales de libération (FNL) dirigées par le général Aloys Nzabampema.

Publicités