6000 chrétiens auraient été assassinés depuis le début de l’année au Nigéria… Vers un génocide ?

6 000 chrétiens auraient été assassinés depuis le début de l’année au Nigéria. L’Association des Chrétiens du Nigeria parle d’un « pur génocide ».

L’effrayant constat a été publié sur le site du Gatestone Institute. 6 000 meurtres de chrétiens auraient été répertoriés, depuis le début de l’année 2018. L’Association Chrétienne du Nigéria estime que le gouvernement nigérian minimise les faits en décrivant les attaques comme des « affrontements entre agriculteurs et bergers ». Elle affirme que les meurtriers des chrétiens sont toujours « impunément libérés » par la justice nigériane.

Pour le National Christian Elders Forum, une branche de l’Association Chrétienne du Nigeria, le conflit entre bergers peuls et agriculteurs n’est plus motivé par les rivalités historiques. L’islam radical en serait désormais le moteur.

« Les islamistes du nord du Nigeria semblent déterminés à transformer le Nigeria en un sultanat islamique et à remplacer la démocratie libérale par la charia érigée en idéologie nationale. Leur but est d’abolir la Constitution et de faire de la charia la source de toute législation. »

Décapitatés, violées puis abattues, brûlés vifs prisonniers de leurs maisons ou églises incendiées, les méthodes des militants sont effroyables.

« Comment peut-on appeler « affrontement » un groupe [les musulmans] qui attaque, tue, mutile, et détruit, l’autre groupe [les chrétiens] lequel est constamment tué, estropié et assiste à la destruction de ses lieux de culte ? Il n’y a pas d’affrontement quand les éleveurs chassent les agriculteurs de leurs propres villages et communautés et que les agriculteurs s’enfuient pour sauver leur vie ! »

Malgré tout, la communauté internationale semble peu concernée par ce que certains estiment désormais être un génocide.

« Les Christians Elders sont aujourd’hui pleinement convaincus qu’un jihad a été lancé au Nigeria par les islamistes du nord du Nigeria dirigés par le groupe ethnique peuls ou fulanis [les « bergers »]. Ce djihad est basé sur une doctrine de haine enseignée dans les mosquées et les madrasas islamiques du nord du Nigeria ainsi que sur le suprémacisme des Peuls. »

Publicités