En Libye, plus de 1 800 familles déplacées par les combats près de Tripoli

Les affrontements entre milices ont repris au sud de la capitale, peu avant la tenue d’une réunion sous l’égide de l’ONU.

Plus de 1 800 familles ont été déplacées par les combats opposant depuis le 27 août des milices rivales près de Tripoli, a indiqué le gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale. Après une pause de quelques heures, les combats ont repris mardi 4 septembre en fin de matinée, au sud de la capitale libyenne, peu avant la tenue d’une réunion sous l’égide de l’ONU, à laquelle ont été invitées « toutes les parties concernées ».

Publicités