Dialogue inter-burundais : Le Forum des partis politiques exige que le prochain round soit le dernier

«Nous allons participer à la prochaine session du dialogue inter-burundais à condition que ceux qui sont poursuivis par la justice ne soient pas présents et qu’elle soit la dernière», a déclaré Félicien Nduwuburundi, président du Forum du dialogue des partis politiques au Burundi.

C’était ce mercredi 5 septembre à la suite de l’entretien des représentants du parti au pouvoir et ses alliés avec Michel Kafando, envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies.

Pour rappel, ce diplomate burkinabè est à Bujumbura depuis lundi 3 septembre pour des consultations dans la perspective du prochain round du dialogue inter-burundais.

Félicien Nduwuburundi confie lui avoir demandé d’inciter l’opposition extérieure et intérieure non signataire de la Feuille de route de Kayanza à le faire.

«Il nous a confié que la Communauté internationale s’est engagée à aider le Burundi dans le rétablissement de la paix et de la sécurité au Burundi et dans la préparation des élections crédibles et pacifiques en 2020».

Selon M. Nduwuburundi, Michel Kafando exhorte les politiciens en exil qui veulent participer aux élections à se présenter au prochain dialogue. Sinon, «les absents ont toujours tort».

L’émissaire du locataire de la maison de verre de Manhattan devrait rencontrer ce jeudi les représentants de l’opposition interne.

Publicités