L’Afrique du Sud plonge de nouveau dans la récession

Un revers pour le président Ramaphosa, qui tente de convaincre les investisseurs de l’attractivité de l’économie sud-africaine.

Pour la deuxième fois en deux ans, l’Afrique du Sud est plongée dans la récession. L’Office sud-africain de statistique a annoncé, mardi 4 septembre, que la première économie du continent était en récession technique alors que son PIB a reculé de 0,7 % au deuxième trimestre de l’année 2018, après avoir déjà baissé de 2,6 % au premier. L’annonce a surpris les analystes, qui tablaient plutôt sur une reprise modérée de la croissance. La contraction de l’économie est d’abord le résultat d’un recul de la production agricole, qui a dégringolé de 29 % par rapport au même trimestre l’année précédente. « Dans une certaine mesure, c’est un phénomène statistique alors que la production agricole était très bonne en 2017 après deux années de forte sécheresse, donc le retour à la normale en 2018 se reflète négativement sur la croissance », explique l’analyste Azar Jammine.

Les secteurs de la distribution et des transports accusent également des baisses de leurs activités, tout comme la consommation des ménages, révélatrice de la fragilité de l’économie, qui reste dominée par un fort taux de chômage. Celui-ci est reparti à la hausse au deuxième trimestre (27,2 %), et touche presque un jeune sur deux.

Publicités