Yémen : 84 morts dans des combats près de Hodeïda après l’échec des pourparlers

Les combats se poursuivent dans le pays alors que des consultations très attendues sous l’égide de l’ONU ont échoué avant même d’avoir commencé, samedi à Genève.

Au Yémen, les combats se poursuivent peu après l’échec des pourparlers qui étaient prévus à Genève. Onze combattants progouvernementaux et soixante-treize rebelles Houthis ont ainsi été tués, samedi et dimanche 9 septembre, dans de nouveaux combats autour de Hodeïda, ont fait savoir des sources hospitalières à l’Agence France-Presse.

la bataille d’Hodeïda, un test pour les ambitions des Emirats arabes unis

Tenue par les rebelles depuis octobre 2014, la ville portuaire est hautement stratégique, son port servant de point de transit de 70 % des importations au Yémen. Les forces progouvernementales ont réussi à atteindre la route principale reliant Hodeïda à la capitale Sanaa et d’autres provinces.

Samedi, des consultations très attendues sous l’égide de l’Organisation des nations unies (ONU) – les premières depuis plus de deux ans – ont échoué avant même d’avoir commencé : après avoir posé des conditions à leur présence, les rebelles Houthis n’ont finalement pas fait le déplacement. Aucun face-à-face entre les deux camps n’était de toute façon prévu, tellement le fossé séparant le gouvernement et les rebelles est grand.

Publicités