Attentat-suicide à Kaboul fait 9 morts et 23 blessés lors des commémorations de l’assassinat du commandant Massoud

Un kamikaze à moto s’est fait exploser près d’un convoi de partisans du commandant connu pour avoir résisté avec acharnement à l’occupant soviétique puis aux talibans.

Un kamikaze à moto s’est fait exploser dimanche 9 septembre à Kaboul près d’un convoi de partisans du commandant Massoud, connu pour avoir résisté avec acharnement à l’occupant soviétique puis aux talibans à l’époque où ceux-ci dirigeaient l’Afghanistan. L’explosion, qui a fait trembler les immeubles alentour et exploser leurs carreaux, a tué au moins sept personnes.

Le kamikaze, qui visait un groupe de véhicules dans le centre-ville, a fait également 24 blessés, tous des civils, fait savoir un communiqué du ministère afghan de l’intérieur. Hashmat Stanikzai, le porte-parole de la police. Parmi les victimes se trouve le conducteur d’une voiture recouverte de photos de Massoud. Tué dans l’explosion, son véhicule est allé s’encastrer dans la devanture d’un magasin. Deux de ses passagers ont été blessés, ont rapporté des témoins.

Publicités