Les 3 experts du rapport de la Commission d’enquête du HCDH sur le Burundi sont rendus PERSONAE NON GRATA, pour diffamation et mensonge.

Guerre Humanitaire contre le Burundi ( Images : ikiriho 2018 )

BUJUMBURA, Mercredi 12 septembre 2018 – M. NIBIGIRA Ezéchiel, Ministre burundais des Affaires Etrangères, au nom de l’Etat du Burundi, par communiqué, a déclaré – PERSONAE NON GRATA –  M. DOUDOU Diène (Sénégalais), Mme ASUAGBOR Lucy (Camerounaise), et Mme HAMPSON Françoise (UK), membres de la Commission d’enquête Internationale du HCDH – Haut Commissariat des Droits de l’Homme de l’ONU [ https://www.ohchr.org/FR/Pages/Home.aspx ], pour leur sortie diffamatoire et mensongère d’un rapport rendu public le mercredi 5 septembre 2018 au Palais des Nations à Genève.

M. BAGORIKUNDA Valentin, ancien Ministre burundais de la Justice, Magistrat de carrière, a expliqué jeudi 6 septembre 2018 à la suite de ce rapport [ https://burundi-agnews.org/afrique/burundi-la-commission-denquete-de-onu-na-pas-de-legalite/ ], que, au nom du DROIT PUBLIC : « Juridiquement, les personnes ou institutions visées par le rapport Diène sont fondées à traduire en justice leurs auteurs ».

Publicités