Monrovia enquête sur la disparition de « conteneurs » de billets de banque

L’équivalent en monnaie locale de 83 millions d’euros, destiné à la Banque centrale, a été perdu après son arrivée au Liberia.

Une enquête a été ouverte au Liberia sur la disparition de « conteneurs et de sacs » remplis de billets de banque, d’une valeur de 83 millions d’euros, qui étaient destinés à la Banque centrale et dont la trace a été perdue, a révélé le gouvernement du président George Weah, mardi 18 septembre.

« L’enquête a confirmé que le montant total de l’argent [disparu] est de 15 milliards de dollars libériens », l’équivalent d’environ 5 % du produit intérieur brut, a déclaré à l’AFP le ministre de l’information, Lenn Eugene Nagbe. « Le gouvernement mettra tout en œuvre pour retrouver les responsables de ces actes », a-t-il ajouté, alors que le scandale des conteneurs de billets disparus fait la une des journaux dans ce pays pauvre d’Afrique de l’Ouest.

Lutte contre l’inflation

L’enquête, ouverte début août, porte sur des « informations concernant l’arrivée dans le pays de conteneurs et de sacs contenant des billets [libellés en dollars libériens] par le port de Monrovia et par le Roberts International Airport », selon un communiqué du ministère de la justice. Celui-ci précise que les enquêteurs disposent de « preuves » que la nouvelle administration « n’avait pas été informée de l’arrivée de ces billets ».

En juillet, George Weah, ancienne star du football investie président en janvier, a annoncé un ensemble de mesures monétaires et fiscales pour enrayer la chute du dollar libérien et lutter contre l’inflation. Il avait cité notamment « une injection immédiate dans l’économie, par la Banque centrale libérienne, de 25 millions de dollars américains [plus de 21 millions d’euros] afin d’éponger la liquidité excessive de dollars libériens ».

Publicités