Invention d’un nouveau type de farine de manioc, avec le retrait des composantes nuisibles à la santé tel les cyanures et autres.

Burundi : TWIRAMBIRE – un nouveau type de farine de manioc

CIBITOKE, Vendredi 28 septembre 2018 – M. SINDARUHUKA Sylvestre, agriculteur, fait pousser du manioc chez lui depuis de très nombreuses années. Ses proches sont membres de coopérative Twirambire qui viennent de lancer un nouveau type de farine de manioc sans cyanures notamment.

M. SINDARUHUKA remercie les savants qui ont fabriqué ce nouveau type de farine de manioc.Il permettra à de nombreux Barundi qui consomment cette aliment de préserver leur corps et leur santé.

Au Burundi, surtout dans la région frontalière à la RDC CONGO, les Barundi consomment du FOUFOU ou UBUGARI … Depuis un certain nombre d’années des scientifiques, surtout occidentaux , explique que (*)”la préparation du manioc à base d’eau favorise la concentration d’une substance chimique mortelle, l’acide cyanhydrique, plus connu sous le nom d’acide prussique, présent dans les tubercules et dans les feuilles de la plante. Les sels de cet acide sont mortels; on les appelle cyanures, et leurs dérivés sont toxiques, ce sont les glucosides cyanogènes ou linamarines. Bien qu’ils n’entraînent pas la mort à faible dose, ils sont toujours présents dans l’alimentation à base de foufou ou manioc et causent des troubles divers du tube digestif et du système nerveux : constipation, acidité gastrique, ulcères, furonculose, obésité, diabète, tremblements, dyslexie, bégaiement“.

Publicités