La société civile exilée en Belgique peut elle bloquer le retour des réfugiés?

Quand la société civile exilée en Belgique bloque le retour des réfugiés

Le retour volontaire des réfugiés burundais venant des camps de Tanzanie  est un coup dur pour certains  employés du HCR et surtout pour des responsables de certaines Organisations de la société civile burundaises en exil,  ces dernières ayant misé précisément  sur les malheurs des réfugiés pour faire fortune.

Cette mesure des autorités de la sécurité publique de  protéger les convois de réfugiés qui rentrent est  donc bien appropriés, afin de faire aux groupes disparates et bandits armés par ceux qui ceux s’opposent en particulier à ce retour des réfugiés ,  et en général à  la paix durable au Burundi.

A cet effet,  il serait opportun qu’en plus de ces mesures de protection,  il soit diligentée  une enquête pour débusquer et mettre hors d’état de nuire  tous ceux qui se cachent derrière cette énième tentative de déstabilisation.

Enfin,  les organisations de la société civile ainsi que d’autres organismes travaillant avec des exilés burundais,  mais qui ne sont pas impliqués dans cette déstabilisation , sont appelés à soutenir cette action  initiée  par les autorités burundaises , afin que tous les exilés qui le souhaitent, soient au bercail avant les échéances de 2020.

Publicités