RDC: Affaiblie, la Monusco se cherche une porte de sortie honorable en RDC

Gênante pour le régime de Joseph Kabila, de plus en plus décriée par les Congolais, coûteuse pour l’ONU : des élections sans accroc le 23 décembre pourraient être l’occasion pour la mission de se retirer.

En République démocratique du Congo (RDC), le sigle « UN » fait partie du décor. Sur les aéronefs, sur les véhicules tout-terrain, sur les camions blindés qui circulent dans les villes et villages, il est partout. Omniprésent, mais pas toujours synonyme d’efficacité. Dans l’est du pays, où des massacres ont été commis à quelques centaines de mètres de bases de la Monusco, la mission des Nations unies en RDC, les habitants ont pris l’habitude de comparer les casques bleus à des « touristes » et de pointer leur incapacité à neutraliser la centaine de milices qui sèment toujours la terreur dans la région.

Publicités