Dieu se tient à vos côtés dans tout ce que vous traversez

Aujourd’hui, et dans les prochains jours, je vais vous proposer une série spéciale tirée de l’excellent documentaire intitulé « Le cœur de l’homme ». Chaque jour, un extrait vidéo accompagnera le message du jour. J’espère que vous serez béni(e) et que vous découvrirez une nouvelle facette de l’amour divin. Je vous invite à visionner le premier extrait en cliquant sur ce lien.

Votre cœur n’a pas de secret pour Dieu. Que ce soit vos pensées, vos envies, vos désirs cachés. Ce que vous n’osez pas dire à voix haute, ce que vous vivez une fois la porte de votre foyer fermée aux regards des hommes. Mais vous le savez, aucune porte n’est fermée au regard de Dieu… Cette pensée vous effraie-t-elle…? Ou au contraire est-elle rassurante pour vous…?

Le psaume 139.8-16 illustre parfaitement cette vérité :

« Si je monte au ciel tu es là, et si je descends au séjour des morts, t’y voilà…! Et si j’empruntais les ailes de l’aube pour me réfugier aux confins des mers, là aussi ta main me dirigerait, ton bras droit me tiendrait. (…) Tu m’as fait ce que je suis, et tu m’as tissé dans le ventre de ma mère. Merci d’avoir fait de moi une créature aussi merveilleuse : tu fais des merveilles, et je le reconnais bien. Mon corps n’était pas caché à tes yeux quand, dans le secret, je fus façonné et tissé comme dans les profondeurs de la terre. Je n’étais encore qu’une masse informe, mais tu me voyais et, dans ton registre, se trouvaient déjà inscrits tous les jours que tu m’avais destinés alors qu’aucun d’eux n’existait encore. »

Alors que vous n’étiez qu’une masse informe, Dieu voyait tous les jours de votre vie. Le mot original en hébreu pour « masse informe » est « golem » qui signifie embryon, foetus. « Golem » vient de la racine primaire « galam » qui signifie, envelopper, plier, rouler. Autrement dit, aucun des jours de votre vie n’était encore déroulé, exposé à la lumière du jour, que Dieu les voyait déjà.

Quoi que vous traversiez, Dieu le voit. Même ce qui est enveloppé, plié, roulé tout au fond de votre cœur, Dieu le voit.

Et rien de tout ce que contient votre cœur ne l’effraie. Le Seigneur vous aime et continuera à vous aimer. Il se tient à vos côtés sur le chemin de votre vie. Chaque jour, il marche avec vous.

Je vous souhaite une bonne journée sous le regard du Dieu qui vous a aimé(e) le premier. Soyez béni(e).

Publicités