Un groupe armé burundais présent à Fizi tout près du camp des réfugiés de Lusenda

LUSENDA/RDC : INQUIÉTUDE DES RÉFUGIÉS SUITE AU PASSAGE D’UN GROUPE ARMÉ

Les réfugiés burundais vivant dans le camp de Lusenda, territoire de Fizi de la province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo ont peur.

En cause, le passage dans ce camp d’un groupe d’hommes armés non identifiés, en tenue militaire et dont la destination demeure inconnue.

Une réunion d’urgence a été organisée à l’intention des leaders des réfugiés sous la direction du chef d’antenne et du chargé de sécurité du bureau du Haut Commissariat aux Réfugiés.

Le président des réfugiés, Faustin Niyibizi a présenté leurs inquiétudes après ce mouvement. « On n’a pas d’information sur ces personnes et leur intention. Ils aggravent la peur des réfugiés », a-t-il indiqué.

La chef d’antenne, Huguette Bulonza les a tranquillisés. Selon elle, le gouvernement congolais ne ménagera aucun effort pour protéger le camp. Elle a néanmoins demandé la contribution des Burundais dans le partage de toute information utile aux autorités habilitées ainsi que la dénonciation des complices des groupes armés. Elle a prévenu les réfugiés que toute complicité sera punie par la justice congolaise.

Le chargé de la sécurité HCR Baraka, M. Ngo’y Mutimanwa a pour sa part indiqué que malgré que le gouvernement doit assurer la sécurité des réfugiés, ces derniers doivent prendre le devant en dénonçant tout ce qui pourrait nuire à la sécurité du camp ».

Les réfugiés ont accepté de suivre les recommandations issues de la réunion. Ils ont demandé que plus d’agents des forces de l’ordre soient déployés pour sécuriser le camp.

Publicités