Les autorités préoccupées par la prévention des cas d’insécurité à l’approche des fêtes de fin d’année

La prévention des cas d’insécurité à l’approche des fêtes de fin d’année est l’une des principales préoccupations des autorités burundaises et de la mairie de Bujumbura.

En effet, au cours de la clôture mercredi des travaux de la session ordinaire d’août 2018 à l’Assemblée Nationale, le président de cette Chambre basse du parlement burundais, Pascal Nyabenda, s’est penché sur cette question de sécurité avant d’affirmer que cette dernière est bonne jusqu’à présent.

« L’Assemblée Nationale est ravie de clôturer ses travaux de la session parlementaire ordinaire d’août 2018 dans un climat de paix et de sécurité. La situation sécuritaire est globalement bonne sur tout le territoire national hormis des cas de crimes qui ont été identifiés par la Police Nationale du Burundi (PNB) », a déclaré M. Nyabenda.

Il a invité « toute la nation à intensifier sa vigilance afin de parer à toute action malveillante destinée à perturber l’ordre public », surtout en cette période où l’on approche les fêtes de fin d’année.

Il a spécialement exhorté les forces de l’ordre et de sécurité à poursuivre la traque des auteurs de viol, de vol, de trafic d’êtres humains, d’incendie, d’accidents routiers, d’escroqueries, de violations conjugales et d’abandons de famille.

C’est cette préoccupation de la prévention de la sécurité en cette période où l’on s’approche vers les fêtes de fin d’année qui a fait que le maire de la ville de Bujumbura, Freddy Mbonimba, organise mercredi une réunion avec les responsables administratifs et sécuritaires des trois communes urbaines ainsi que les responsables de la justice.

Il les a exhortés à être plus vigilants jours et nuits pour mettre fin à la recrudescence des cas divers d’insécurité à Bujumbura et de multiplier les rondes nocturnes afin de sécuriser les biens des citoyens qu’ils ont acquis après beaucoup de peines