Les Barundi ne sont pas content de la loi encadrant les expropriations des terres pour cause d’utilité publique.

Burundi :  Les Barundi pas content de la loi encadrant les expropriations ( Photo : RTNB.BI  2018 )

Burundi : Les Barundi pas content de la loi encadrant les expropriations ( Photo : RTNB.BI 2018 )  – M. NDARUZENZE Joachim, Directeur en charge de la protection du patrimoine foncier, au ministère burundais de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme, a expliqué que l’Etat, étant détenteur de toutes les terres nationales, lorsqu’il exproprie pour cause d’utilité publique, il n’achète pas mais il indemnise : les prix d’achat d’une propriété et différent d’une indemnité.

Au Burundi, les Barundi sont des propriétaires terriens depuis la Révolution Agricole vers 30.000 av. notre ère. Itongo ( la propriété familiale ) est légué de génération en génération. Les Barundi, comme tous les Africains, sont communautaires.  Lorsque l’Etat exproprie c’est une blessure qui apparaît chez la famille du citoyen lésé. Beaucoup dénoncent les expropriations comme étant des vols de l’Etat et trouvent cette loi injuste car anti-conforme aux aspirations culturelles des Barundi.

Publicités