Les autorités annoncent la libération des 79 élèves enlevés au Cameroun anglophone

Dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, un conflit armé oppose l’armée et des séparatistes. Soixante-dix-neuf enfants enlevés lundi dans une école protestante de Bamenda, dans la région camerounaise du Nord-Ouest en proie à des troubles séparatistes, ont été libérés, a annoncé mercredi 7 novembre à l’AFP Issa Bakary Tchiroma, ministre de la communication. « Tous les 79 élèves ont été libérés », a déclaré M. Tchiroma, qui n’a pas précisé, dans un premier temps, les conditions dans lesquelles cette libération a été obtenue.

Ces enfants de la Presbyterian Secondary School de Bamenda avaient été enlevés avec trois membres de l’encadrement de l’établissement. « Je ne sais pas encore ce qu’il en est pour les trois encadreurs », a affirmé le ministre de la communication. C’était la première fois qu’un tel enlèvement de masse se produisait au Cameroun.

Publicités