Journée mondiale de la Bible : au-delà du prosélytisme, l’avenir de l’Afrique

Outre une hypothétique vie éternelle qu’elle promet, la Bible pourrait dans une certaine mesure aider l’Afrique à poser les fondements solides d’une paix durable, gage d’un harmonieux et intégral.

Cela se sait. L’humanité célèbre ce 24 novembre, la journée internationale de la Bible initiée par des mouvements chrétiens des États-Unis d’Amérique. « Le but de cette journée est d’encourager à lire et à promouvoir les Écritures bibliques en ligne ou en public à midi. Mais également l’occasion de réunir ceux qui aiment Dieu et qui veulent le remercier », explique le site christianismeaujourd’hui.com.

Promouvoir les Écritures bibliques ou saintes pour propager ce qu’on appelle dans les églises « parole de Dieu » afin de coopter ou enrôler davantage de personnes qui devraient être « incorporées dans la promesse du bon Père », comme on le dit à l‘Église néo-apostolique pendant le baptême.

Publicités