Le groupe djihadiste Boko Haram a attaqué deux bases militaires dans le nord-est du Nigeria,

Le groupe djihadiste Boko Haram a attaqué deux bases militaires dans le nord-est du Nigeria, dans la nuit de mercredi à jeudi, dans le cadre d’une offensive pour le contrôle de la ville stratégique de Baga, sur le lac Tchad, a-t-on appris jeudi de sources militaires.

Des combattants du groupe de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ISWAP), une faction de Boko Haram affiliée aux djihadistes de l’Etat islamique, ont envahi une base navale et un poste de la Force multinationale mixte (MNJTF) à Baga, après une âpre bataille, ont indiqué ces sources à l’AFP.

Boko Haram a à plusieurs reprises attaqué ces derniers mois des bases militaires dans la région. Des combattants à bord de plusieurs véhicules ont pris d’assaut Baga et une fusillade intense a éclaté entre eux et les militaires à la base de la MNJTF qui accueille des unités du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Cameroun.

Les insurgés ont aussi attaqué une base navale à Mile 3, à environ cinq kilomètres de Baga, a indiqué à l’AFP une source militaire sous le couvert de l’anonymat.

Le porte-parole de l’armée nigériane Sani Usman a confirmé ces combats, précisant dans un communiqué que l’offensive avait débuté vers 19H00 locales (1800 GMT), duré toute la nuit et fait un mort parmi le personnel de la Marine.

Des renforts militaires sont à la poursuite des combattants de Boko Haram, a-t-il ajouté.

L’insurrection djihadiste, qui a débuté au Nigeria en 2009, a fait au moins 27.000 morts et provoqué une grave crise humanitaire avec 1,8 million de déplacés.

Publicités