Présidentielle en RDC : Félix Tshisekedi, au nom du père ?

Le vainqueur proclamé de l’élection, fils d’Etienne Tshisekedi, apparaît plus modéré, voire « achetable » selon certains, que l’opposant historique décédé en 2017.

A Limete, dans la résidence de Félix Tshisekedi, juste déclaré vainqueur de la présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), jeudi 10 janvier, une photographie du père repose toujours sur un fauteuil, face à une table basse sur laquelle est posé son radiocassette. Rien n’a bougé depuis la mort d’Etienne Tshisekedi, le 1er février 2017. « Fatshi », comme est surnommé le fils, avait hérité à cette date du parti. Son élection à la présidence de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), en mars 2018, avait été contestée par certains proches du défunt qui doutaient de sa capacité à le diriger et n’imaginaient pas qu’un jour il prendrait les rênes du pays, réalisant ainsi le rêve inachevé du père.

Avec son air bonhomme, son visage rieur et son physique de catcheur, Félix Tshisekedi, 55 ans, est plutôt un bon vivant, modéré et plus diplomate que son jusqu’au-boutiste de père, qui avait revendiqué sa victoire aux élections de 2011 et s’était proclamé « président élu »… C’est dans l’ombre de cet homme fort que le fils s’est initié aux rouages de la politique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s