Le Zimbabwe secoué par des manifestations contre la hausse du prix de l’essence

Au bord du gouffre financier, le pays souffre d’une pénurie de carburants à l’origine d’interminables queues d’automobilistes devant les stations-service.

Des manifestations ont éclaté, lundi 14 janvier, dans les deux principales villes du Zimbabwe, Harare (la capitale) et Bulawayo (sud), pour protester contre la forte hausse des prix de l’essence décrétée par le gouvernement sur fond de grave crise économique. Le président Emmerson Mnangagwa a annoncé samedi soir le doublement des prix des carburants pour tenter d’enrayer la plus grave pénurie de pétrole dans le pays depuis dix ans. Cette mesure a suscité de vives protestations dans tout le pays et la principale centrale syndicale du pays appelé la population à une grève de trois jours.

Publicités