Présidentielle en RDC : les Etats d’Afrique australe mettent la pression en demandant un recomptage

Contre toute attente, la victoire de Félix Tshisekedi sur Martin Fayulu, l’autre opposant qui faisait figure de favori du scrutin, a été annoncée le 10 janvier.

La Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), une organisation régionale d’Afrique australe, a accentué dimanche 13 janvier la pression sur la Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo en demandant un recomptage des voix de l’élection présidentielle du 30 décembre, contestées par une partie de l’opposition.

Le président zambien, Edgar Lungu, président en exercice de la SADC, a annoncé que l’organisation avait pris note des « sérieux doutes » portant sur les résultats provisoires et estime « qu’un recomptage permettrait de rassurer à la fois les vainqueurs et les perdants ».

Publicités