CPI : Laurent Gbagbo restera en détention jusqu’à une nouvelle audience, le 1er février

La mise en liberté de l’ancien président ivoirien, acquitté par la Cour pénale internationale, a été suspendue après que l’accusation a fait appel.

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, acquitté mardi 15 janvier d’accusations de crimes contre l’humanité, restera en détention jusqu’à une nouvelle audience le 1er février, a annoncé vendredi la chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI).

« La détention de M. Laurent Gbagbo et de M. Charles Blé Goudé [ex-chef du mouvement des Jeunes Patriotes] sera maintenue en attendant l’examen de l’appel »du procureur sur leur mise en liberté, ont décidé les juges à la majorité. La chambre d’appel « a programmé une audience, le 1er février 2019, pour entendre d’autres arguments sur cet appel », a précisé la Cour basée à La Haye (Pays-Bas) dans un communiqué.

Publicités