Le Burundi sera représenté au 20ème sommet ordinaire de la CEA prévu le 1er février prochain en Tanzanie

Le Burundi sera représenté au 20ème sommet ordinaire des chefs d’Etat des pays de la Communauté est-africaine (CEA) prévu le 1er février prochain à Arusha (nord de Tanzanie), a rapporté vendredi à Bujumbura la radio nationale burundaise citant M. Jean-Claude Karerwa Ndenzako, porte-parole du président de la République du Burundi.

Créée en 2000, la CEA est composé de six Etats, à savoir le Burundi, le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, le Rwanda et le Soudan du Sud.

Le chef d’Etat ougandais Yoweri Kaguta Museveni, est actuellement le président en exercice de cette communauté d’intégration régionale africaine.

Le Burundi est déjà informé sur la tenue de ce sommet ordinaire de la CEA, a précisé M. Karerwa.

« La présidence de la République du Burundi est bel et bien informée sur la tenue de ce sommet après avoir reçu une invitation ad hoc récemment réceptionnée par le canal du ministère burundais des Affaires étrangères », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, a-t-il poursuivi, la délégation burundaise profitera de ces assises régionales pour « rappeler de vive voix » l’impérieuse nécessité d’organiser un sommet extraordinaire de la CEA pour se pencher sur « le cas d’agression du Rwanda contre le Burundi » en violation du droit international.

Les relations entre le gouvernement burundais du président Pierre Nkurunziza et le gouvernement rwandais du président Paul Kagame, ont commencé à « se détériorer » au lendemain du déclenchement de la crise électorale burundaise fin avril 2015.

En effet, depuis lors à ce jour, le Burundi accuse le Rwanda de « manœuvres déstabilisatrices » à partir de son territoire, ce que le Rwanda a toujours nié.

Publicités