Santé: Vitamine F, la vitamine indispensable à une bonne santé

IMG_20190429_233321_336Vous avez déjà entendu parler de toutes les vitamines existantes, mais la vitamine F vous est totalement inconnue ? Nous vous offrons l’occasion de l’exposer sous toutes ses formes, grâce à une petite présentation. Ensuite, nous vous ferons découvrir comment cette dernière agit sur l’organisme et quels sont les types d’aliments dotés de cet élément, mais également comment reconnaître une carence en vitamine F.

Qu’entend-on par vitamine F ?

Cette vitamine est également connue sous l’appellation « acides gras essentiels » ou AGE. Elle est composée de deux sortes d’acides gras, ayant chacun leur importance, dans plusieurs processus biologiques. Cette vitamine se divise en 2 méga groupes d’acides gras essentiels, à savoir les oméga-3 et les oméga-6. Par ailleurs, il est à préciser que cette dernière ne s’insère pas tout à fait dans la définition classique de ce que l’on entend par vitamine traditionnelle. En effet, certains préconisent de la classifier parmi les graisses. En d’autres termes, il s’agit de graisses essentielles à notre organisme. De plus, cette vitamine n’est pas synthétisée par le corps humain. Il faut donc effectuer un apport nutritionnel par le moyen de l’alimentation.

Comment agit la vitamine F ?

Les acides gras essentiels de la vitamine sont indispensables à l’organisme. Ils contribuent, entre autres, à métaboliser les graisses et permettent ainsi la diminution du taux de cholestérol. Par ailleurs, ces acides gras essentiels œuvrent pour la réparation, mais également au développement des tissus du corps, tels que les neurones. La peau en bénéficie particulièrement. Il en est de même pour la cicatrisation des plaies, en favorisant la coagulation rapide. La vitamine F protège la bonne croissance des cheveux et l’excellente fermeté des ongles. Enfin, elle aurait un impact positif dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires et les allergies.

Comment utiliser la vitamine F ?

Cette dernière doit être apportée à l’organisme par des apports nutritionnels d’origine alimentaire ou grâce aux compléments. On les retrouve naturellement dans l’huile de soja, de tournesol ou encore l’huile de noix, de colza et d’olive. Ils sont également présents dans les graines de tournesol. Le beurre renferme une quantité significative de vitamine F, ainsi que le saindoux. Enfin, certaines variétés de poissons sont conseillées pour ceux qui souhaitent effectuer un maximum d’apport en vitamine F.

En fonction de l’âge et de l’état de santé, les apports ne seront pas identiques. À titre d’exemple, l’apport nécessaire d’un adulte sera à hauteur de 10 g/j, tandis qu’un apport journalier de 3,5 g suffit pour les enfants et adolescents

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :